Comme le dépistage du cancer a le potentiel de diminuer la mortalité associée à cette maladie, on anticipe fortement les résultats, en matière d’efficacité, des essais cliniques sur le dépistage. Les publications suscitent l’intérêt immédiat des groupes spécialisés, des ministères de la Santé et des médias. Par conséquent, les conseillers en politiques en matière de santé dans le domaine de la lutte contre le cancer doivent examiner d’urgence les publications et les articles pertinents afin de répondre de manière opportune et crédible aux questions des médias et aux demandes d’information de la part des ministères de la Santé.

Le Partenariat canadien contre le cancer répond à un tel besoin au moyen de son initiative sur la science par anticipation, afin de mettre au point une approche pancanadienne aidant à résumer et à distribuer de manière simplifiée et opportune des renseignements clés portant sur des tests de dépistage précis, lorsqu’on s’attend à une publication imminente.

Objectif

Offrir une interprétation commune des publications et de l’état des données probantes liées à une nouvelle technologie ou un essai contrôlé avec répartition aléatoire. Ainsi, les experts de tout le pays peuvent délibérer sur les publications à venir portant sur des données probantes clés concernant le dépistage, et disséminer leur travail aux intervenants intéressés, dans tout le pays.

Méthode

  1. Identification d’un problème pour lequel de nouveaux renseignements d’une grande portée seront bientôt disponibles (p.expublication imminente des résultats d’un important essai avec répartition aléatoire).
  2. Le problème est important et transversal.
  3. Mis au point d’un procédé pour offrir un contexte factuel du problème, incluant plusieurs perspectives :
    • Examen de l’ensemble des données probantes portant sur les points clés des interventions de dépistage, y compris les bienfaits et les limites.
    • Discussion des implications pour la pratique et l’élaboration des politiques, y compris les ressources humaines en santé.
    • Renforcement d’une compréhension commune des principales observations scientifiques et production d’un résumé par écrit.
  4. Présentation de l’information pour faciliter l’interprétation, sans l’imposer.
  5. Stratégie de dissémination du document final auprès des intervenants.
  6. Une fois les résultats publiés, les conclusions sont ajoutées au document pour finaliser ce dernier, assorties d’une déclaration de consensus, au besoin, avant la rediffusion du document.

 

Dernière mise à jour : 16 novembre 2010