L’initiative du Partenariat sur la viabilité des médicaments anticancéreux a été élaborée en étroite collaboration avec l’Association canadienne des agences provinciales du cancer (ACAPC). Le travail du PCCC comprend trois éléments :

  1. Une analyse économique visant à comprendre les facteurs qui font augmenter les dépenses en médicaments et les leviers accessibles pour influencer la viabilité;
  2. L’élaboration et l’application de données probantes réelles sur les médicaments anticancéreux dans la prise de décisions;
  3. L’élaboration et la diffusion d’un cadre pancanadien de valeurs et de priorités publiques pour orienter la prise de décisions.

Le Partenariat a achevé la première partie de son initiative sur les médicaments anticancéreux et la viabilité en demandant une synthèse des données probantes provenant de rapports récents de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) afin de comprendre les générateurs de coûts du point de vue de la lutte contre le cancer. Certains médicaments et traitements peuvent nécessiter des ressources importantes en matière de soins de santé, y compris ceux qui sont utilisés pour le traitement de patients atteints de cancer. Les services de traitement du cancer font l’objet d’ententes de financement distinctes, qui constituent le thème central du projet actuel.

Risks Sciences International (RSI) est le fournisseur retenu qui a soumis deux rapports sur l’analyse économique de la durabilité des médicaments anticancéreux.

  1. Synthèse des données probantes sur la surveillance des nouveaux médicaments anticancéreux après leur approbation : RSI a réalisé une synthèse des données probantes dans le but de recenser les systèmes de surveillance des médicaments après leur homologation et d’en décrire l’origine, les objectifs, les structures et les caractéristiques. Des recherches structurées effectuées dans trois bases de données ont permis de repérer des articles révisés par les pairs, et la documentation parallèle a été évaluée en utilisant le moteur de recherche Google. Des experts de chaque province ont été interviewés dans le cadre d’une analyse de l’environnement menée à la suite de l’approbation du Comité d’éthique de la recherche de l’Université d’Ottawa.
  2. Analyse des facteurs d’accroissement des dépenses en médicaments anticancéreux et des leviers disponibles pour favoriser la viabilité : Ce rapport examine les données disponibles au Canada et ailleurs, notamment sur les dépenses des secteurs public et privé en médicaments d’ordonnance pour traiter le cancer comparativement aux coûts des médicaments utilisés pour traiter des maladies autres que le cancer.

Prendre des décisions justes et viables quant au financement des médicaments anticancéreux au Canada

En 2016, le Partenariat a financé le Centre canadien de recherche appliquée dans la lutte contre le cancer (CCRALC) et le McMaster Health Forum dans le cadre d’une initiative de consultation de la population canadienne au sujet de ses priorités concernant la prise de décisions relatives au financement des médicaments anticancéreux. Une série d’activités de délibération publique, souvent appelées « forums de citoyens », a eu lieu dans les collectivités du Canada auprès de personnes représentant un éventail d’expériences de vie et de santé ainsi que de perspectives sociales.

Ces forums se sont penchés sur le financement des médicaments anticancéreux à la lumière de l’augmentation des dépenses et des coûts y afférents. Les coûts des traitements contre le cancer ont augmenté à un rythme plus rapide que ceux liés à d’autres secteurs du système des soins de santé, et la majorité de ces coûts sont consacrés aux médicaments anticancéreux. L’un des principaux objectifs était de chercher à mieux comprendre les valeurs qui devraient étayer de telles décisions lorsque les budgets sont limités et les facteurs susceptibles de rendre ces décisions dignes de confiance.

Un résumé du rapport du CCRALC et du McMaster Health Forum intitulé Prendre des décisions justes et viables quant au financement des médicaments anticancéreux au Canada est disponible. Nous partageons ce résumé et un lien menant vers le rapport intégral avec les organisations qui s’intéressent au financement des médicaments anticancéreux et qui participent aux décisions en matière de financement et de mise en œuvre à l’échelle provinciale et nationale. Le Partenariat étudie également la possibilité de concevoir des outils et des stratégies en vue d’appuyer les décisions relatives au financement des médicaments anticancéreux.

Dernière mise à jour : 8 décembre 2017